Catégories
Beauté

Battle vs Vanille et les vernis

Tout est parti d’une vidéo de la célèbre Tartofraises : « Roses au clair de lune »…

… que je partageais via Hellocoton.

Apparemment, Tartofraises s’est elle-même inspirée d’un pas-à-pas de Nadia Thely. Je trouve la méthode présentée en vidéo plus simple quand même…

Ainsi, l’idée est partie avec Vanille et les vernis de se faire une battle. J’ai proposé qu’on se donne à peu près 3 semaines pour s’entraîner et ensuite que l’on compare nos résultats.

Nous sommes le 31, le tant attendu jour. Après un mois d’entraînement, nous nous réunissons aujourd’hui pour découvrir nos talents. 🙂

J’écris cet article sans encore avoir vu le nail art de Vanille et les vernis. Elle a commencé bien plus tôt que moi et je m’attends à un meilleur niveau de sa part. Si j’ai bien compris, elle publie son article demain.

Ceci n’est pas un véritable concours. Pas d’autres cadeaux que la satisfaction de s’être améliorée, d’avoir level up. Et franchement, je suis certaine qu’on aura fait du chemin toutes les deux. 😀

Allez, je te raconte mon entraînement. 🙄 Article long en perspective. 😮

Pour commencer, j’ai pris une roue d’entraînement et j’ai placé ma base : un vernis bleu, un holographique et un matifiant. Bon, je l’avoue, je ne me suis pas appliquée pour cette étape. 😛 Tout moi comme d’habitude. Tu me connais maintenant, non ?

Plus tard, j’envisage de reproduire ce nail art sur une capsule de démo et mes doigts… Nous verrons bien dans la suite de cet article !

Pour l’occasion, j’ai sorti ma palette humide dont je te parlerai plus tard dans la journée, c’est génial ce truc ! Mais un peu surprenant, tu comprendras plus tard.

Maintenant que mes capsules sont prêtes (j’écris au fur et à mesure que je réalise mon défi), je vais pouvoir commencer… 😀

Place à la peinture !

Les pinceaux et résultats.
Les pinceaux et résultats.

Je n’ai clairement pas le niveau de Tartofraises. Pour moi, le plus dur est de choper la bonne dose de peinture et de bien le dégrader sur la palette. Généralement, c’est à cette étape de je foire bien. Ensuite, la deuxième difficulté, pour moi toujours, est de ne pas lâcher le pinceau lorsque je dessine la rose. 😛

Oui, je suis douée. J’ai plusieurs fois ripé en laissant glisser un peu trop le pinceau. Zut ! 👿

Pour commencer, j’ai pris un plat taille 2. Puis, j’ai vite pris un taille 4, car je n’y arrivais pas vraiment. Quand le geste a commencé à venir, j’ai repris le taille 2 pour plus de précision. Je préfère travailler avec le plus petit, car j’ai des ongles plutôt courts pour le moment et donc une petite surface pour le dessin final.

Je pensais que 5 roses pour s’entraîner seraient suffisantes. Tu parles ! J’ai rempli toute la roue ! :lol :

Certaines, je ne les ai pas finies, car j’étais à mon goût trop mal parti…

A un moment, j’en ai eu marre et j’ai fait une pause. Il le fallait !

J’ai top coaté tout. J’ai pris peur ne voyant pas l’holographique revenir. Ouf, il suffisait d’attendre que ça sèche, même si c’est bien moins beau qu’avant. Je n’ai pas pris un top coat à séchage rapide ici vu que mes capsules pouvaient rester sans bouger elles. 😛

Sur mes ongles et la capsule démo, il faudra que je m’applique plus. C’est certain. Et pourtant…

Sur capsule, ça passe.
Sur capsule, ça passe.

J’ai eu beau prendre mon temps et m’appliquer autant que j’ai pu, le résultat est, comment dire ? Bof. 😛 On dirait très franchement plus l’œil de Sauron qu’une rose. J’ai un peu l’impression que mes ongles sont vraiment trop petits pour.

Du coup, si tu es arrivé jusqu’ici dans l’article pour ce résultat plus qu’approximatif, je te conseille vivement d’aller voir mes autres roses 🙂 en faisant une recherche sur le blog.