Catégories
Lecture

L’Enfer, c’est à quel étage ?

Voici un livre que j’aurais pu te présenter à Halloween, « L’Enfer, c’est à quel étage ? » (précédemment nommé « Catacombes ») de Serge Brussolo. Mais bon, je l’ai lu maintenant et j’envisage, de toute façon, de te faire une liste de livre à lire à ce moment-là. 😛

Donc oui, ce livre m’a bien foutu les pétoches ! J’ai dû m’interdire de le lire au soir sous peine de ne plus en dormir de la nuit. L’écriture est angoissante, chaque mot est choisi dans ce but. Rien n’est laissé au hasard. On devient fou ! Comme pour « Avant d’aller dormir » de S. J. Watson, on ne sait plus qui croire, vérité, mensonge, tout ça forme un méli-mélo qui mènent à la psychose, à la différence qu’ici, le tout est mélangé à du paranormal.

Jeanne, une femme écrivain en manque d’inspiration, se retrouve à sauter de petits boulots à petits boulots pour s’en sortir. Généralement, elle n’a même plus les moyens de payer son loyer, elle doit régulièrement en changer du coup, expulsée pour défaut de payement. Ici, elle se rend à la maison Van Karkersh pour y rencontrer un sculpteur. Mieux vaut encore de poser nue que de se prostituer, pense-t-elle. Ivany, son employeur, lui propose une chambre gratuite au sixième qu’elle accepte évidemment. Mais voilà qu’elle se souvient que cet hôtel particulier est celui dont le propriétaire fut jadis retrouvé coupé en morceaux dans la cage des fauves, au Jardin zoologique voisin. Pourtant, elle ne peut se résoudre à la quitter…

Un concierge vieux et flippant, des statues de déesses et de dieux pleins le halle, un ancien propriétaire très étrange, peut-être fou, des cauchemars plus que réalistes sur la mort de celui-ci ! Petit à petit, on est mené à croire que la maison est hantée et à craindre pour la santé mentale, voire la vie de Jeanne.

Je l’ai commencé il y a des semaines. Pressentant que j’allais avoir peur, j’ai essayé tant bien que mal de l’abandonner avant que le scénario ne devienne trop prenant. Sauf que c’était déjà trop tard. Une semaine après avoir lu les deux premiers chapitres, j’y suis revenue, voulant savoir où l’entretien d’embauche allait mener… Et puis, je suis du genre à lire jusqu’au bout coûte que coûte, même si ça doit me prendre une plombe.

Le lire dans le noir avec juste la présence du chat, c’est l’ambiance idéale pour. Flippe garantit ! 😛 Il m’a fallu plus d’une heure pour revenir à la réalité et manger un bout avec monsieur. Ce soir là, j’ai décidé que je continuerai ma lecture en plein jour, dans le train, avec plein de gens autour, mais surtout plus le soir, seule.

Pour les moins peureux, ce livre se lit vraiment très rapidement. À mon sens, il peut être bouclé en quelques heures seulement, tellement il est captivant !

Serge Brussolo est également connu sous les quatre pseudonymes de Akira Suzuko, Kitty Doom, D. Morlok et Zeb Chillicothe. Je pense que lorsque j’en aurai l’occasion, j’en essayerai d’autres de ses livres.